Les sudiste a l’extreme 4L TROPHY 2010

Bienvenue sur le blog de l’équipe les sudiste a l’extreme

4L TROPHY , PHY , PHY….

Classé dans : News & infO — 10 mars, 2010 @ 22:55

Le résumé de notre aventure…

ARTICLE EN COURS DE PREPARATIONS…

Jouez le jeu , ne lisez pas la suite tant que ce n’est pas fini (et corrigé) !!!

Pour Vous faire patienter , voici des vidéos du 4L Trophy 2010 !

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

 Mercredi 17 Fevrier,

nous partons de la maison et rejoignons les 4L héraultaise, suivit par le 4×4 de mes parents, au péage de Sète : direction BORDEAUX !!

dsc00002.jpg

Nos 4L ne roulent pas à la même vitesse et nous nous perdons de vue. Nous continuons sans encombre jusqu’à bordeaux.

Arrivée à Bordeaux , nous avons un avant gout de l’ambiance incroyable que nous retrouverons sur les bivouacs .

Des 4L partout ! Des belles , des moches , des préparées , des « tel quel » , des surélevées , des ras du sol ….

dsc00015.jpg

Nous arrivons et passons devant les organisateurs. 30 seconde chrono , tout les stickers sont posés. Nous avons également une puce magnétique qui permettra , au passage d’un portique de nous pointer.

dsc00176.jpg

Contrôle rapide du matériel obligatoire et contrôle technique : OK !

Nous allons nous garer sur le parking réservé a cette occasion jusqu’à 17h ou nous rejoignons nos hôtels.

Nous partons manger mes parents ,Damien , et moi dans un joli restaurants italien puis allons nous coucher.

dsc00006.jpg  dsc001741.jpg  dsc00187.jpg dsc001891.jpg

dsc00191.jpg  dsc00217.jpg  dsc00174.jpg  dsc00217.jpg

 

Jeudi 18 Fevrier : Le grand départ

Nous garons la voiture sur le parking et rejoignons la zone de briefing. Un gros camion de l’armée sert de scène et les baffles font déjà résonner la musique qui nous accompagnera tout au long du rallye : 4L TROPHY…PHY…PHY…

Image de prévisualisation YouTube

Décompte final , au téléphone avec PARIS

5,4,3,2,1 …c’est partiiiii !!

Nous rejoignons nos 4L et croisons un de ceux avec qui nous ferons tout le rallye : Benjamin et Tristan , équipage 157

Nous partons ensemble direction l’Espagne, suivit par mes parents

Le départ est a lui tous seul , une expérience géniale !

Des classes d’enfants venus voir le départ tendent les mains sur le bord de la route. Je tape donc dans une centaine de petites mimines!

Les klaxons résonnent de partout, les gens font « coucou » et nous encouragent !

Nous finissons par reussir à sortir de Bordeaux.

Mes parents nous suivent jusqu’à Bayonne ou ils bifurquent vers Meze.

Nous continuons la route jusqu’en Espagne ou nous rejoignons la seconde équipe avec laquelle nous allons rouler

Damien et Marylene, équipage 68 , et le père de Damien qui fera la traversé de l’Espagne avec nous.

Jusque la tout va bien …

Nous roulons donc toute la journée , sans problème…jusqu’à ce que les petits soucis commencent.

23h15, nous venons de monter une bonne côte, nous nous arretons pour attendre Benjamin et Tristan dont la 4L n’avance plus. Il arrive nous repartons, leur 4L va mieux ( un coup de pompes ? ^^)

Mais c’est chacun son tour , et cette fois c’est à nous…: Bruit soudain et assourdissant dans la 4L !

A 83 Km de Madrid que nous comptions depasser dans la nuit avant de dormir…on s’arrete.

La gardia Civil nous rejoint : nous n’avons pas mis les deux triangles et échappons de justesse à un PV .

Nous detectons ce que nous pensons etre le probléme: la courroie est grasse ,elle doit glisser sur les poulies.

Nous nous apercevons que nous n’avons plus de liquide de refroidissement et nous n’en avons pas emporté , l’eau minerale fera l’affaire.

On continue avec ce bruits assommant , qui finit par s’attenuer.Dans une heure et quelques : on dors ! …

Vendredi 19 Fevrier

00h50 , perdus dans Madrid : nous ne dormons pas…

2h du matin , nous sommes sorti de Madrid. Nous nous arretons sur une aire , devant un hotel…et nous dormons dans les 4L. Le pere de Damien C nous dit que nous ne dormons que 2h.

Dormir 2h , dans une 4L ou on ne peut pas allonger les sieges, justes devant un hotel… je ne cherche pas particulierement le confort , mais la , j’ai du mal !Ce soir je dors a l’hotel ou au moins dans ma tente !

4h , un café et nous repartons tant bien que mal.

6h30 , nous nous arretons de nouveau, et decidons de redormir.Damien est contre mais finit par abdiquer.Nous nous reveillons les premiers vers 8h30 et reveillons doucement toute la clique.

Verifications des niveaux : liquide de refroidissement :OK mais l’huile est trés basse. Nous completons , mais ça doit fuir !

9h , nous reprenons la route.

Les peripeties ne sont pas terminés…

Alors que nous nous approchons d’Algesira, nous nous arretons mettre de l’essence , et HO surprise , l’essence qu’on met , ressortplus bas… Le tuyau de trop plein d’essence frottait contre la roue et a finis par ce trouer. C’est la que Mac Giver s’est emparé du corps de Damien, qui avec le bouchon plastique d’un pistolet de mastic, nous a reconstitué le tuyau !

Essence : ok, niveau d’eau : ok niveau d’huile : ok , nous arrivons (enfin?) a Algesira et prenons un hôtel : Un bon lit et une douche !

 Samedi 20 Fevrier

Lever : 10h30 , nous allons a carrefour pour acheter des lunettes de soleil a Damien qui a perdu les siennes hier dans la bataille et la, surprise : le parking de carrefour est REMPLI de 4L !

Repas MacDo et direction BRIEFING !

Equipage 1 à 700 ? A VOS 4L ! C’EST PARTIIIIIIIT !!!

Nous partons vers le bateau et attendons l’embarquement au son des klaxons …(la coucaracha,la coucaracha…)

La grosse voix de notre 4L fait fureur !

Embarquement.

Nous nous garons et un marocain a la bonne idée de vouloir poussé la 4L en s’appuyant sur la fenetre ouverte alors qu’il y a le frein a main …CLAC ! et voila , il nous a cassé la fermeture de la vitre… Damien passe par toute les couleurs : respire Damien , respire , ne le tue pas.

Une fois sur le bateau , nous passons le trajet a faire les formalités de douane et de polices : 2h.

Debarquement : Tanger

Tristan a la malheur de laissé trainer un bras , attrapé et mordu par un enfant !

On arrive ensuite à l’arrache (LARACHE) ou un premier petit bivouac est organisé sous le froid et la pluie dans un camping. Les 700 premières 4L sont agglutinées les unes derrière les autres.

Dimanche 21 Fevrier

6h30 , nous reprenons la route submergée par l’eau.

Nous passons un impressionnant gué a fort courant. A se demander si les petites 4L ne vont pas être emportées par l’eau! Mais ces engins la sont robustes et je reprends mon souffle une fois de l’autre coté.

Plus loin , notre roue se dégonfle, nous la changeons mais comme notre krick est trop petit nous creusons sous la roue.

Une fois la roue changée , nous repartons…ou plutot essayons de repartir…: Nous nous sommes planté dans le trou que nous avons creusé nous même !

Nous sortons vite la sangle , Benjamin nous sort.

17h , nous arrivons au bivouac d’Enjil . Nous montons les tentes sous un vent incroyable !

Les tentes de l’organisation s’envolent. Un organisatrice prend une barre dans la tête. Un autre bout de tente atterri dans le pare-brise d’un camion des marocains qui nous suivent et montent les bivouacs.

Nous finissons par dormir , entouré par les 4L qui nous coupent un peu le vent ! Il fait sacrement froid !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Gite du Fresne |
site Créa-Tif du lycée Andr... |
ichbincarole |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CLUBFREEDOM ET REVOLVINGTRAVEL
| Sage-femme au Poste de sant...
| Aventure Libanaise